un Cran Forcé par Torpen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

un Cran Forcé par Torpen

Message  Gustuvi le Ven 7 Mai 2010 - 13:31

Ma petite méthode pour faire un cran forcé:

Primo, gabarit:

Je commence par faire un gabarit comme je compte bien faire plusieurs modèles de ce type, pour une pièce unique on peut passer directement au traçage sur les matériaux.

Donc:

je commence par reporter le gabarit du first one sur du G10 beige de 2,5mm d'épaisseur qui ne me plait pas trop, histoire d'avoir un gabarit durable pour la suite, je commence par donner la forme du manche que je veux obtenir, après je me débrouille pour y mettre la lame souhaitée, grâce à ma méthode de traçage j'y arrive sans devoir faire 36 gabarits et sans devoir suivre les traits au micron:



à la scie à métaux ensuite:





à la ponceuse grain 120 pour avoir un contour propre:



Là j'ai la forme du manche, pour faire un gabarit, une suffit, pour faire le couteau, je fais une plaquette bien contourée et l'autre un peu plus "large", ainsi quand j'aurais percé les trous à travers les deux plaquettes je pourrai les aligner à la ponceuse proprement.

Je trace qu'un coté ça suffit

Je sors mes outils de traçage: feutre, pointe carbure, compas à ressort, règle d'écolier, pointeau, marteau, etc...



Je commence par tracer l'emplacement du ressort, il fera au minimum 2,8mm environ de largeur. De toutes façon sur un cran forcé ou un lock back le ressort est dans le manche, il dépasse pas, donc il faut que je prévoie la position de la lame en fonction, là, c'est un cran forcé, c'est à dire que le ressort va se plier, j'évite de le faire trop large sinon j'ai peur qu'il ait du mal à se plier.



Ensuite je trace un trait parallèle à 2,1cm en dessous, ce sera la hauteur du départ du tranchant:

Je le trace à l'oeil, en fonction de ce que j'imagine une fois le couteau fermé.



je trace un trait entre les deux (à 10,5mm) et j'obtiens l'axe y, ou va se trouver le pivot:





Je reporte cette distance par rapport à l'avant, pour obtenir la position du pivot en x (moi j'adorais les maths et vous?)
Sans quoi, le talon de la lame va dépasser du manche en position fermée, là ça va dépasser un brin quand même vous voyez? Mais je préfère ça à reculer en core le pivot et diminuer ainsi la longueur de la lame.



un coup de pointeau pour marquer l'emplacement de l'axe, et je trace un cercle de 10,5mm de rayon:





Je passe à l'autre bout du manche:

Je trace les trous pour l'intercalaire, un peu à l'oeil, en essayant quand même de les caser dans les angles du manche:





je perce tout à 2mm:



Voilà, fini pour le gabarit du manche, on passe à la lame:

J'ai oublié quelques photos, je commence par tracer un cercle de 10,5mm sur la plaque et percer à 2mm, avec un clou en maillechort de 2mm je place le manche sur la lame en maintenant le tout avec une pince, pour tracer le contour du manche sur la lame:



Avec un grand compas je regarde jusqu'où peut aller la lame, comme ça pas de mystère on peut pas plus point barre, pas de surprises donc.



je reporte cette longueur sur la "lame" en me servant du trou de 2mm nouvellement fait, puis j'y colle mon gabarit papier:



découpe de la lame (rebelote ponceuse et scie à métaux):



on regarde si ça colle fermé niveau longueur:



Là super important, je trace un trait dans la continuité du manche sur la lame, en fait je peux choisir la position de la lame ouverte par apport au manche, avec un dos de lame et de manche droit c'est plus facile à voir, mais si je voulais je pourrais donner un angle de 15° entre la lame et le manche
Il va falloir que la découpe du logement du verrou soit perpendiculaire à ce trait, sinon il va y avoir du jeu vertical, pour ceux que ça intéresse, il faut que la découpe soit tangente au pivot du verrou, sinon ça glisse, l'un contre l'autre.



pour l'instant je laisse comme ça, il faut d'abord que je reporte cette forme sur les plaques d'acier, mais sinon j'ai noirci les parties qui vont être virées ensuite, j'y reviendrai quand je serai à la découpe des plaques (pas tout de suite)



Au passage, je pense que ça fait un peu compliqué et scolaire, mais ça me réussi, bien je colle une petite photos des ratés que j'ai dans un tiroir, comme quoi c'est important de bien planifier et tracer, si on veut pas se retrouver avec dix verrous inutiles parce que trop court ou des lames pas assez hautes pour y caser une encoche... Very Happy



Après je fais mes decoupes de platines

Encore une fois pour une pièce unique vous avez tracé à même la plaquette, donc pour percer, servez vous de laplaquette tracée comme gabarit pour percer l'autre plaquette:

Je me sers du gabarit pour percer la platine, le trou du pivot en premier:



J'y met un petit clou en maillechor de 2mm et je passe au suivant, c'est important, faut pas que les platines bougent entre elles sinon les trous seront pas en face d'une platine à l'autre et le couteau sera bon pour la poubelle:



Jusqu'au dernier trou je place un clou pour maintenir le gabarit au mieux sur la pièce et au final on a ça (là c'est le perçage pour un lock back, il y a un trou de plus mais la méthode est la même):



Je me sers de la pièce percée comme gabarit pour la plaquette d'en face, histoire d'économiser celui en G10 beige:



A force, on obtient ça:



Les plaquettes sont "larges", j'enbroche le tout pour les détourer sur la ponceuse (ça marche aussi avec deux plaquettes, il faut bien rester perpendiculaire surtout):





Pareil pour tout le monde, du coup on a quelque chose d'à peu près uniforme:



Je fais une lame, histoire de montrer ça (pas7):



Je commence par filer un coup de pointeau dans la plaque en faisant en sorte qu'il y ai assez de matière. Je profite du point pour tracer un cercle de 10,5mm de diamètre:



On voit que dalle, alors j'ai été gentil, ensuite je perce directement à 2mm en faisant bien gaffe lors du perçage à bien maintenir la plaque pour percer bien droit:



Du coup je peux poser un clou de 2mm et maintenir le gabarit proprement:



J'obtiens ça:



Découpe à la meuleuse:



Contour grossier, ensuite je choppe les limes qui vont bien:



A coups de lime et de ponceuse, j'obtiens ça:



Je retrace ma ligne de repère sur la lame, c'est ça qui me donne l'angle entre la lame et le manche:





Ensuite, je trace un trait perpendiculaire à cette ligne, passant par l'axe du pivot:



Puis une autre ligne parallèle à celle ci, 4,des brouettes millimètres plus loin vers la pointe:



et une petite ligne encore, 1,5mm plus bas que celle du repère, celle qui donne l'encoche du verrou, donc pour fermer le couteau il va falloir que le verrou se lève de 1,5mm, limpide n'est-ce pas? Ensuite il va appuyer sur une surface ronde et lisse qui eLe tablier de chez bricomarché, la meuleuse en main:

lui opposera pas de résistance jusqu'à la position fermée, c'est pour ça que j'ai tracé un cercle.



Je dégrossis à la scie à métaux:



Les limes qui vont bien:



Et je suis bien le trait, encore plus fort que pour les coloriages:



Ce qui est important c'est de faire quelque chose de bien "carré" dans la hauteur comme dans la largeur, si c'est pas bien droit dans la hauteur, il va y avoir du jeu vertical, si c'est pas bien droit dans la largeur il peut y avoir du jeu latéral, mais surtout ça va se voir couteau ouvert que le talon de la lame est biais:



Vu que celui là est un cran forcé, j'y fait une petite encoche demi ronde, en restant dans le cadre que j'ai tracé:



jusque là on a ça:



Pour le talon de la lame c'est pas mal comme ça, je passe l'encoche ensuite au papier grain 240 pour lisser un peu le tout.

Je vais pouvoir m'attaquer au ressort:

je place la plaquette sur un plaque, pour tracer le contour du dos de celle ci:



Je rajoute ce qu'il faut en dessous pour que ça le fasse, environ 6mm tout le long et 8-10 mm à l'endroit ou il y a les trous pour les rivets:



découpe à la meuleuse:



Perçage:



Ensuite je place la lame, maintenue par une pince, sur le verrou/ressort, pour tracer la forme de l'encoche sur celui ci:



La tête du ressort:

Je l'ai donc déjà tracée:



Je dégrossis à la scie à métaux:



J'approche tout doucement à la lime, là faut faire gaffe, si j'enlève trop de matière je suis bon pour recommencer



Je regarde progressivement si ça colle:



Pour un ajustage parfait au micron:

Poume, un coup de marteau bien placé, lame posée sur une surface dure, ave une pince pour maintenir l'ensemble aligné, faut pas non plus mettre le tout de force comme un sauvage.



Je nettoie le tout au grain 400, pour pas que ça "gratte" trop, fonctionnement du mécanisme:





L'autre coté du talon de la lame, celui qui va donner la position de la lame dans le manche quand la lame sera fermée:



J'amincis le ressort pour commencer, il faut que le dos du ressort suive la plaquette, si le ressort est trop large ça va être coton pour qu'il plie:





Maintenant je m'occupe du talon de la lame:



Je place le ressort au dessus de la lame, que je met dans la position dans laquelle je veux qu'elle soit lame fermée, pour bien maintenir le tout, une petite cale de la même épaisseur que la lame juste sous la pince qui maintient le ressort ça aide bien.



je trace la tête du ressort sur la lame:



Je vire la matière, le "tenon" sert à empêcher la lame de venir en contact avec le ressort:





Travail d'émouture par stock removal (enlèvement de matière)

Je commence à tracer le fil pour laisser de la couenne avant la trempe et avoir quelque chose de droit:



Je commence par un angle très fermé au grain 50 sur ma ponceuse à bande 75*533 avec des bandes norton zirconium



Puis j'ouvre progressivement, en restant bien à plat à chaque passe:



Etc...



Et, coup de bol je me rappelle que je dois bidouiller un spyderhole avant de faire l'autre coté, vu que j'ai pas de mèches à la bonne dimension pour faire directement un trou de 14mm, je commence par tracer un cercle de 14mm, que je garni de petits trous de 3mm et 4mm, ensuite à la lime ronde de 3,8mm je forme le trou, que je termine à la dremel, selon l'habileté et le taux d'alcoolémie on obtient quelque chose de plus ou moins rond :



Rebelote de l'autre coté, finalisation du spyderhole, passage intégral au 80 puis au 120, du ressort et de la lame avant tth



Traitements thermiques, trempe à l'huile:

Avant TTH, je fais les perçages au bon diamètre (ici 4mm) parce qu'après trempe ce sera pas la peine d'essayer de percer la lame à moins d'avoir des forets en carbure. au passage je perce les plaquettes aussi à 4mm



Revenu sur pièce chaude, la tête du ressort restant jaune, pour avoir une dureté équivalente entre le talon de la lame et le verrou, sinon l'un va user l'autre, bleu pour le ressort, histoire qu'il plie sans rompre et pas l'inverse:



Petit test du ressort, laisser retomber un marteau dessus lorsqu'il est pris dans un étau:



Emouture finale:



Montage pour voir si ça colle:







Pour améliorer l'action du ressort, j'y met un petit coup de marteau pendant la chauffe, avant les normalisations et la trempe, ainsi, il "pousse" plus la lame en position ouverte ou fermée:



Je met en forme les plaquettes au grain 50, comme ça je peux ranger la ponceuse, ça va plus vite qu'à la lime et certains bois n'aiment pas trop la rape



Je sors ma plaque de trespa, mes serre joint, du papier de carossier grain 180, 240, 400 et 600, le truc c'est d'avoir une surface plane et dure, type contreplaqué ou planche à découper de cuisine, pour garder les arrêtes de l'émouture bien droites, la surface doit être légèrement bombée en mettant un petit bout de bois ou autre chose sur la plaque par exemple, si la surface est creuse ça va "bouffer" les arrêtes de la lame.



Autant dire que la suite est plutôt longue et fastidieuse, on frotte, frotte et frotte, à chaque grain on vérifie qu'on a bien éliminé les rayures du grain précédent en regardant la lame sous la lumière du jour ou en croisant le sens de polissage. par exemple si au grain 240 il reste des trace de 120, il faut revenir au 180...



Quand j'ai fini au 400 je grave la lame et je repars au 600, 600 ça peut paraitre brut et rayé, pour atténuer cet effet, bien polir dans le même sens afin de donner un effet de "tiré en large" et non pas de "tiré en zig zag".



Pour faire plaisir à Gus je plonge le tout dans le perchlo, 10 minutes entières d'abord, puis rinçage et passage à la laine de fer, re passage au perchlo 5 minutes, puis polissage au feutre, repassage au perchlorure de fer et rinçage afin d'obtenir un effet "destroy" assez sympathique (pour ceux qui aiment. De plus ça atténue l'effet "rayé"



Je sors les plaquettes et mes éponges abrasives, de la paille de fer 000 un lime et un morceau de papier 100:



J'y vais progressivement, en arrondissant bien les angles:







Je sors les rondelles, l'axe et les rivets, pour couper l'axe à la bonne longueur, c'est simple, il s'agit de monter la lame les deux plaquettes et les rondelles sur la tige qui servira à faire l'axe, puis de couper cette tige en ajoutant 1,5 à 2 mm en plus par coté pour pouvoir mater l'axe ensuite.



Mon marteau de carrossier et une plaque d'acier que je protège avec un morceau de zinc et un bout de bristol (pour pas rayer le bois), bien frapper les rivets sur leur bord à 45° pour les faire champignoner



Montage:





Rivetage



Je passe un coup d'éponge abrasive pour enlever les traces de coup sur les rivets, puis un coup de "polissoir":



Un coup d'affûtage (le fil avait été aussi formé quand j'ai poli la lame):



Et m... ce c... va pas droit... c'est l'effet des plaquettes en bois pas super planes peut être



A l'avenir j'éviterai d'enlever trop de matière sur le ressort quitte à le laisser brut Very Happy
avatar
Gustuvi
Ninja des bois

Messages : 8352
Date d'inscription : 08/07/2009
Age : 43
Localisation : là bas !

http://nobushsofa.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: un Cran Forcé par Torpen

Message  Gustuvi le Ven 7 Mai 2010 - 15:12

avatar
Gustuvi
Ninja des bois

Messages : 8352
Date d'inscription : 08/07/2009
Age : 43
Localisation : là bas !

http://nobushsofa.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum